Que signifie genre ?

windspiel 859493 960 260 ret

Dès la naissance, l’enfant est classé le plus souvent à partir de l’observation de son organe génital comme appartenant à la catégorie masculin ou féminin. Le genre indique le masculin et le féminin construits socialement à partir du sexe. Cette différence entre les filles et les garçons, les hommes et les femmes est établie par la société et diffère d’un environnement social et culturel à un autre.


A cet effet, le genre :

  • Renvoie à un certain nombre d’éléments caractérisant l’homme et la femme dans leurs attitudes, comportements et relations sociales ;
  • Met en exergue les différences fondamentales entre l’homme et la femme et souligne les disparités et les inégalités qui en résultent ;
  • Rappelle que l’homme et la femme sont des êtres humains aux spécificités différentes ;
  • Eveille la conscience sur les implications sociales, économiques et politiques de ces différences.

Le sexe

C’est ce qui distingue sur le plan biologique, la fille du garçon, la femme de l’homme. Cette différence est faite sur la base des organes sexuels ainsi on nait garçon ou fille. Le sexe renvoie à la différence entre les organes génitaux et les fonctions de procréation qu’ils jouent. Cette différence est naturelle.

Elément de différenciation des espèces en mâles et femelles, le sexe est donc une représentation symbolique des fonctions du mâle et de la femelle dans le processus de procréation. Ces fonctions ont des implications physiques, psychologiques et sociales fondamentales dans la construction du masculin et féminin.

Différence entre genre et sexe

Le genre diffère donc du sexe en ce qu’elle est sociale et culturelle dans la nature plutôt que biologique. Les attributs et caractéristiques de genre englobent entre autres, les rôles que les hommes et les femmes jouent et les attentes placées en eux varient considérablement entre les sociétés et changent au fil des temps.

Les stéréotypes de genre

Les stéréotypes liés au genre se référent à des comportements, habitudes, aptitudes, opinions et attentes attribues de manière arbitraire à l’homme ou à la femme, uniquement en fonction de son appartenance à un sexe ou à un groupe, sans tenir compte de ses attributions à part entière.

Les inégalités de genre

Ce sont les déséquilibres qu’on constate dans la manière de traiter les filles et les garçons, les femmes et les hommes et qui empêchent ceux-ci d’avoir un accès égal à l’éducation, à la sante, à la formation, aux ressources productives, à la prise de décision etc.

La non prise en compte des spécificités de certains individus dans la société, de certains groupes sociaux ou de certains composantes sociales exacerbe la marginalisation des catégories et sous-groupes déjà favorises. Cela hypothèque l’efficacité socio-économique des initiatives de développement et accentue les inégalités et la pauvreté.

La lutte contre ces inégalités passe par la prise en compte des spécificités de l’homme et de la femme ainsi que de leurs relations dans les activités de la vie quotidienne que dans les initiatives de développement, à travers l’égalité de genre, socle devant contribuer au développement durable.

2femmes photoshare 250px 48601 4 Image source :
www.photoshare.org, 2 femmes de Burkina Faso

L’équité de genre

Pour assurer l’équité, des stratégies et des mesures doivent souvent être disponibles pour compenser les désavantages historiques et sociaux des femmes qui empêchent les femmes et les hommes d’en profiter au même niveau. L’équité mène à l’égalité.

L’égalité des sexes

L’égalité des sexes est le processus d’être juste envers les femmes et les hommes. Elle exige l’égalité de jouissance des opportunités, des ressources et des récompenses socialement valorisées bien par les femmes que par les hommes.

L’égalité des sexes ne signifie pas que les hommes et les femmes deviennent identiques, seulement que l’accès aux possibilités et aux changements de la vie n’est pas détermine par le sexe. Lorsque l’inégalité des sexes existe, ce sont généralement les femmes qui sont exclues où défavorisées par rapport à la prise de décision et l’accès aux ressources économiques et sociales.

L’autonomisation des femmes

C’est un aspect important de la promotion de l’égalité des sexes. Elle suppose que l’accent soit mis sur l’identification et la correction des déséquilibres de pouvoir et de donner aux femmes une plus grande autonomie pour gérer leurs propres vies.

L’autonomisation de la femme permet de veiller a ce que la prise de décision au niveau prive et public, l’accès aux ressources ne sont pondérées en faveur des hommes, de sorte que les femmes et les hommes participent pleinement en tant que partenaires égaux dans la vie productive et reproductive.

L’égalité de genre

L’égalité de genre signifie donc que les femmes et les hommes ont le même statut et qu’ils jouissent des mêmes conditions pour réaliser pleinement leurs droits humains et des mêmes aptitudes pour contribuer au développement politique, économique, social et culturel de la nation et bénéficier des résultats.

L’égalité de genre peut se percevoir sous plusieurs formes dont l’égalité des résultats qui exigerait que tous les individus reçoivent une part égale des avantages sociaux. Il s’agit principalement des revenus, du pouvoir, du statut social, de l’influence, des richesses …Il s’agit également de garantir l’égalité en ce qui concerne le traitement dans les hôpitaux, la qualité de l’éducation, le logement, l’emploi etc.

L’approche genre

C’est une démarche qui s’inscrit dans la prise en compte effective et égale du masculin et du féminin. Les spécificités féminines tant sur le plan individuel que social doivent être prises en compte au même titre que celles masculines. Elle suppose une nouvelle façon de comprendre les inégalités entre les hommes et les femmes.

Les relations entre les hommes et les femmes, la domination masculine ou la subordination féminine ne sont pas déterminées par la nature, mais plutôt par les rapports que la société définit entre eux. A cause de ces rapports défavorables aux femmes, l’approche genre a été introduite pour corriger les inégalités et permettre à tout le monde de participer au processus de développement.

Dans la perspective du bien-être de la femme et de celui de l’homme, l’approche genre propose une analyse de la réalité féminine et de la réalité masculine afin de se faire une idée objective :

  • De la réalité du vécu quotidien de la femme et de l’homme ainsi que celle de leur interaction dans un milieu donné ;
  • Des niveaux de disparités et inégalités entre l’homme et la femme ;
  • De la nature et de la qualité des disparités et inégalités entre les hommes, entre les femmes, entre les hommes et les femmes ;
  • Des causes facteurs de ces disparités et inégalités ;
  • De ce qu’il y aurait lieu d’intégrer dans les politiques, programmes et projets … pour les minimiser ou les supprimer.

Aussi, l’intégration du genre passe par la prise en compte des spécificités des hommes et des femmes dans toutes les initiatives de développement, dans la formulation des décisions et des choix qui engagent la vie des individus, des familles et des communautés.

Sources :
UNFPA www.unfpa.org/fr/node/9348
ONU FEMMES : http://www.unwomen.org/fr
MINPROFF/UNFPA
- Guide d’Animation des Relais Communautaires en matière de Promotion du Genre.
- Guide d’Intégration du Genre dans les Politiques, Stratégies, Programmes et Projets de Développement, 2010.