Un défi psychologique

Changement émotionnel

La puberté ne fait pas que référence aux changements du corps, mais aussi, aux changements psychologiques. L’adolescent commence à développer une identité calquée sur une personne qui le marque et à qui il voudrait ressembler : ami, camarade, star, acteur de film, parents etc. Aussi, tant chez la fille que chez le garçon, on constate qu’elle ou lui :

  • Fait attention à sa personnalité
  • Veut s’affirmer
  • Est timide à cause des changements physiques
  • A un besoin accru du repos
  • A un besoin accru de nourriture
  • Fait davantage attention au sexe opposé
  • Ressent un accroissement/attirance de l’appétit sexuel
  • Est facilement frustré(e)
  • A une tendance/accroissement au désordre et à la désobéissance
  • Est attiré(é)/timide/rejette le sexe opposé.

Les actions et les réactions de la fille ou du garçon sont davantage régies par l’émotion que par la raison.

Caractéristiques du développement psychologique chez le garçon et la fille

Au cours de l’évolution du garçon ou de la fille, on note des modifications psychologiques assez importantes, notamment :

  • La pudeur,
  • La coquetterie, le désir de plaire (maquillage chez la fille),
  • Le comportement batailleur chez le garçon,
  • L’intérêt pour le sexe opposé, affectivité, désir d’attirance,
  • La fierté, l’estime de soi,
  • La manifestation d’indépendance,
  • Le besoin d’affirmation de soi,
  • L’attachement aux pairs,
  • Le désir de faire comme l’adulte,
  • La masturbation occasionnelle

Estime de soi

L’estime de soi est le sentiment de fierté et de confiance qu’un individu a en lui. Elle représente la relation que la personne entretient avec ce qu’elle s’imagine être. Selon son degré d’estime de soi, la personne se sent plus ou moins bien dans sa peau, confiante en ses capacités et portée à se valoriser.

Elle est fonction de l’image que l’adolescent ou le jeune se fait de lui-même. L’image de soi : elle est constituée par l’ensemble des représentations que la personne se fait d’elle-même. Elle a tel physique et se reconnaît telles qualités et telle capacité. Elle évolue dans telle position et dans un certain nombre de rôles (social, familial, conjugal, etc.). Ainsi, structurée, l’image de soi est un point de repère central qui permet à la personne de se situer par rapport aux autres, de contrôler ses états internes et les excitations extérieures.

Ceci peut être positif, on parle d’estime de soi positive qui se caractérise par l’enthousiasme, l’ambition, le respect des autres, la coopération, l’optimisme ; ou alors négatif, on parle d’estime de soi négative dont les traits sont : le pessimisme, l’agressivité, la paresse, l’imprudence etc.

Prise de conscience

Au niveau social, l’adolescent cherche à s’identifier à un groupe, recherche l’autonomie financière, et développe une identité sexuelle. Bien plus durant cette période, la vie sexuelle des adolescents est pleine de plaisirs mais comporte des risques selon leur âge et leur environnement, en ce qui concerne la santé sexuelle et de la reproduction on peut identifier quatre différents niveaux de prise conscience.

Il peuvent montrer une grande ignorance ou des attitudes de « je m’en fou » face aux comportements sexuels à hauts risques. Ils ne sont pas encore assez conscients pour changer de comportements et donc s’exposent à de grands risques ; ils peuvent être de quelques façons peu conscients et de fait, s’exposent à un certain nombre de dérives tels que les IST le VIH, les grossesses non-désirées.

A un autre niveau encore, les adolescents et les jeunes sont conscients de leurs comportements à risques et sont prêts à prendre des mesures, mais ils ne vont pas jusqu’au bout pour passer à l’action. Il arrive aussi que les adolescents et les jeunes ont, non seulement changé d’attitudes et de comportements, mais ils sont également activement engagés dans les activités des clubs pour combattre les comportements sexuels à risques et les inégalités liées au genre.

En un mot comme en plusieurs, les changements du corps s’accompagnent chez l’adolescent des changements psychoaffectifs qui influencent le développement de la personnalité et de la santé reproductive et reproductive.