Les méthodes contraceptives

La contraception, c’est l’ensemble des méthodes qui permettent d’éviter une grossesse. Il en existe de nombreuses, alors, comment choisir celle qui vous convient le mieux ?

En fait, tout dépend de votre situation amoureuse, familiale, professionnelle et de votre état de santé. D’autres facteurs entrent aussi en ligne de compte : fumez-vous ? Êtes-vous amené à voyager souvent ? Avez-vous un rythme de vie irrégulier ?... Tous ces éléments vous aideront à choisir le moyen de contraception le plus adapté à votre situation, avec les conseils de votre médecin.

  • Quand on a des difficultés avec son mode de contraception, il ne faut pas hésiter à en changer.
  • Le préservatif, masculin ou féminin, est le seul mode de contraception qui protège contre le VIH-sida et les infections sexuellement transmissibles (IST).

Les méthodes contraceptives sont classées en deux grandes catégories. Les méthodes modernes et les méthodes naturelles. 

Les méthodes modernes

Ce groupe englobe les méthodes barrières, les méthodes hormonales et les méthodes chirurgicales. Les premiers sont des méthodes qui réalisent une barrière entre les secrétions génitales de l’homme c’est-à-dire le sperme, et les vois génitales de la femme, empêchant ainsi le sperme de s’épandre dans les voies génitale de la femme et aux spermatozoïdes de rencontrer l’ovule de la femme.  Parmi ces méthodes barrières on a les préservatifs masculins, les préservatifs féminins, le diaphragme, la cape cervicale. Un autre type représenté par les spermicides tue directement les spermatozoïdes dans le vagin.  

Le préservatif masculin

Condom On peut l’obtenir sans ordonnance. Le préservatif masculin est une gaine en latex ou en polyuréthane (en cas d'allergie au latex) qui va retenir le sperme. On lui donne également le nom de capote ou de condom. Il se déroule sur le pénis en érection avant la pénétration. Les préservatifs sont la seule méthode contraceptive qui peut protéger contre la grossesse et les infections sexuellement transmissibles y compris le VIH. Pour l’enlever correctement, avant la fin de l’érection, il faut retenir le préservatif à la base du pénis, puis faire un nœud et le jeter à la poubelle. Le préservatif doit être changé à chaque rapport sexuel, entre chaque pénétration. Un gel lubrifiant peut être associé à l’utilisation du préservatif avant et pendant le rapport.

Capacités à prévenir les grossesses : 98% correctement utilisé chaque fois

Remarques : Il n’ y a aucun effet secondaire lié à l’utilisation du préservatif masculin.

Le préservatif féminin

contracept photosh condom F 210x148 On peut l’obtenir sans ordonnance. Le préservatif féminin est placé à l’entrée du vagin de la femme  avant  l’acte sexuel. Au moment de la pénétration, le pénis va le déroule à l’intérieur du vagin, réalisant ainsi une barrière de séparation entre le pénis et le vagin, et va retenir le sperme. Il empêche la grossesse en empêchant  le passage des spermatozoïdes dans le vagin, et donc la fécondation. Il peut être mis en place plusieurs heures avant le rapport sexuel. Contrairement au préservatif masculin, il ne nécessite pas que l'homme se retire juste après avoir éjaculé.

Capacités à prévenir les grossesses : Lorsqu’ils sont utilisés correctement lors de chaque rapport sexuel, ils peuvent assurer jusqu’à 95% de protection contre la grossesse. Cependant, le risque d’échecs peut aller jusqu’à 21% si on prend en compte les erreurs d’utilisation, le problème de pose notamment. Il n’y a aucun retard noté dans le retour à la fécondité après l’arrêt de l’utilisation du préservatif.

Remarques : Le préservatif féminin protège contre le risque de grossesse. Il protège également contre les IST y compris le VIH. Aucun effet secondaire lié à l’utilisation du préservatif féminin n’a été noté.

Les capes cervicales

Contraceptive 210px jauneLa cape cervicale est une coupole en latex ou en silicone souple et profonde qui est placée au fond du vagin. Elle couvre le col. De tailles différentes, elle doit être ajustée par un prestataire formé spécifiquement. La cape cervicale évite la grossesse en empêchant le sperme de pénétrer dans le col. Son efficacité est améliorée si elle est utilisée en combinaison avec un spermicide et elle doit être utilisée correctement lors de chaque rapport sexuel pour un maximum d’efficacité.

Capacités à prévenir les grossesses : L’efficacité varie selon que la femme a déjà accouchée ou non. Chez les femmes qui ont déjà accouchée, l’efficacité est d’environ 80% si la cape est utilisée correctement. Chez les femmes qui n’ont pas encore accouchées, cette méthode est plus efficace.

Remarques : Le retour à la fécondité est immédiat dès l’arrêt de la méthode. La cape cervicale ne protège pas contre les IST ni contre le VIH.

Le diaphragme

Contraceptive 210px jauneLe diaphragme est un dôme en caoutchouc  souple qui est placé au fond du vagin pour recouvrir le col avant les relations sexuelles. évite la grossesse en empêchant le sperme et les spermatozoïdes d’entrer dans le col. Son efficacité est nettement améliorée s’il est utilisé avec  un spermicide. Les deux empêchent le spermatozoïde de rencontrer l’ovule. Un examen pelvien est nécessaire avant de commencer l’utilisation. Il doit être ajusté par un prestataire spécialement formé.

Capacités à prévenir les grossesses : S’il est utilisé correctement lors de chaque rapport sexuel avec un spermicide, on peut enregistrer environ 6 grossesses pour 100 femmes utilisant le diaphragme avec un spermicide, soit une efficacité de 94%.

Remarques : Le diaphragme aide à protéger contre les risques de grossesse. Il peut aussi aider à  protéger contre certaines IST (chlamydia, gonorrhée, inflammation pelvienne, trichomonase vaginale) ou bien contre les états de précancer et cancer du col.

Les spermicides

Contraceptive 210px jauneLes spermicides sont des substances qui tuent les spermatozoïdes et qui doivent être placés tout au fond du vagin peu avant les rapports sexuels. Ils sont disponibles sous forme de comprimés, suppositoires moussants ou fondants, boites de mousses pressurisés, films fondants, gelée ou crèmes. Ils agissent en tuant les spermatozoïdes ou en ralentissant leur mouvement. Ils doivent être utilisés à chaque rapport sexuel. Ainsi, les spermatozoïdes ne peuvent pas rencontrer l’ovule. Ils peuvent être débutés à n’importe quel moment quand la cliente le souhaite. Ils peuvent être utilisés comme méthode primaire ou comme méthode d’appoint, en complément d’une autre méthode.

Capacités à prévenir les grossesses : C’est l’une des méthodes contraceptives les moins efficaces. Le risque de grossesse est plus élevé lorsque les spermicides ne sont pas utilisés lors de chaque rapport sexuel.

Remarques : Les spermicides ne confèrent aucune protection contre les IST ni contre le VIH. Le retour à la fécondité est immédiat dès que l’on arrête de les utiliser.

La contraception d’urgence 

Contraceptive 210px magenta Il ne s’agit pas à proprement parlé d’une méthode contraceptive. Toutes les femmes peuvent utiliser la PCU sans risques et efficacement, y compris celles qui ne peuvent pas utiliser de méthodes contraceptives hormonales continues. Elle peut être utilisée à n’importe quel moment si une femme craint d’être enceinte par exemple après :
  • Des rapports sexuels forcés (viol)
  • Tous rapports sexuels non protégés

    Des erreurs contraceptives par exemple :
  • Préservatifs utilisés incorrectement qui se déchirent ou qui glissent 
  • Couple qui a utilisé incorrectement une méthode de connaissance de la fécondité
  • L’homme qui ne s’est pas retiré avant son éjaculation tel que planifié en cas d’utilisation du retrait
  • La femme qui a oublié 3 contraceptifs oraux combinés ou qui a commencé une nouvelle plaquette avec 3 jours de retard
  • Un Dispositif Intra Utérin (DIU) qui s’est délogé 

Capacités à prévenir les grossesses : L’efficacité de la Pilule contraceptive d’urgence (PCU) est variable selon le type de pilule utilisé. Elle est de 99% environ en cas de prise de PCU à progestatifs seul, et d’environ 97% en cas de prise de PCU à œstrogène et progestatif. Le retour de la fécondité après la PCU est immédiat.

Remarques : La pilule du lendemain agit essentiellement en prévenant ou en retardant l’ovulation. Elle ne fonctionne pas si une femme est déjà enceinte.

Le Dispositif Intra Utérin (DIU) au Lévonorgestrel 

Contraceptive 210px vert Il en existe deux principaux types au Cameroun. Le DIU au Lévonorgestrel et le DIU au Cuivre. Le Dispositif Intra Utérin (DIU) au Levonorgestrel (DIU-LNG) est une armature en plastique en forme de T qui libère régulièrement de petites quantités de Levonorgestrel chaque jour. Le Levonorgestrel est un progestatif très utilisé dans les implants et dans les pilules contraceptives orales. Le dispositif est posé dans l’utérus de la femme en passant par le vagin et le col, par un prestataire de soins de santé spécifiquement formé sur la pose du DIU. Le DIU agit essentiellement en supprimant la croissance du revêtement de l’utérus.

Capacités à prévenir les grossesses : C’est l’une des méthodes les plus efficaces et durable de protection de la femme contre la grossesse. Il est très efficace pendant 5 ans et réversible immédiatement, ce qui signifie que le retour à la fécondité est sans retard après le retrait du DIU-LNG.

Remarques : Le DIU-LNG aide à protéger contre les risques de grossesse et l’anémie due à la carence en Fer. Il peut aider à protéger contre les inflammations pelviennes. Il diminue les crampes menstruelles. Ce produit ne présente aucun risque connu pour la santé.

Le Dispositif Intra Utérin (DIU) au cuivre

Contraceptive 210px bleuLe Dispositif Intra Utérin (DIU) au cuivre (TCu-380A) est une petite armature flexible en plastique qui assure une protection prouvée à long terme (pendant 12 ans environ) contre la grossesse et réversible immédiatement. Un prestataire de soins spécialement formé l’insère dans l’utérus d’une femme en passant par le vagin et le col. Il agit essentiellement en provoquant un changement chimique qui altère les spermatozoïdes et les ovules avant qu’ils ne puissent se rencontrer.

Capacités à prévenir les grossesses : Le DIU est une des méthodes les plus efficaces et les plus durables. Son efficacité est estimée à plus de 99 %.

Remarques : Il peut être utilisé comme contraception d'urgence (dans ce cas, il doit être posé dans les 5 jours après la date d’ovulation).

Les méthodes hormonales

La contraception hormonale est un mode de contraception dans lequel on a recours à un produit hormonal pour réaliser une contraception. Dans ce groupe de méthodes on retrouve les pilules, les injectables, les implants et le Dispositif Intra Utérin (DIU).
Aucune de ces méthode ne protège contre les Infections sexuellement Transmissibles (IST) ni contre le VIH. Il en existe deux principaux types : la pilule oestro-progestative et la pilule progestative.

La pilule oestro-progestative ou Contraceptifs Oraux Combinés (COC)

Contraceptive 210px magenta Les COC sont des pilules qui contiennent de faibles doses de 2 hormones à savoir un progestatif et un œstrogène, analogues aux hormones naturelles que contient le corps de la femme. Ils sont également appelé « la pilule » ou pilule combinée. La pilule se présente sous forme de plaquettes contenant 28 comprimés. Les COC agissent essentiellement en empêchant l’ovulation. Cette pilule sera efficace immédiatement à condition de bien prendre le premier comprimé de la plaquette le 1er jour des règles. En revanche, si le premier comprimé est pris plus tard, il faudra utiliser des préservatifs pendant les 7 premiers jours de prise des comprimés.

Capacités à prévenir les grossesses : L'efficacité de la pilule est supérieure à 99,7%, en général 90-97%. Si elle est utilisée parfaitement, les statistiques signalent moins d’une grossesse pour 100 femmes.

Remarques : Les COC sont sans risque et conviennent pratiquement à toutes les femmes.

La pilule progestative

Contraceptive 210px vert La pilule progestative ou «minipilule» ou «pilule à progestatif seul» ou «PP» est une pilule qui contient de très faibles doses d’un progestatif comme la progestérone qui est une hormone naturelle que l’on trouve dans le corps de la femme. Ces pilules peuvent être utilisées pendant que la femme allaite ainsi que par celles qui ne peuvent pas utiliser les COC. La pilule progestative comme la pilule COC se présente sous la forme d’une plaquette de 28 comprimes, à prendre 1 comprimé chaque jour.

Capacités à prévenir les grossesses : Chez les femmes qui ont leurs règles, le risque de grossesse est plus élevé si la prise n’est pas respecté c’est-à-dire si les pilules sont prises avec du retard ou bien si elles sont sautées. Par contre chez les femmes qui allaitent, l’efficacité est très élevée, (entre 97 % et 99%) si la pilule est prise chaque jour.

Remarques : De manière générale, les pilules PP sont moins efficaces pour les femmes qui n’allaitent pas. Le moment où la femme doit débuter la prise de la pilule PP dépend de la situation où elle se trouve.

Les injectables

Contraceptive 210px bleu Les contraceptifs injectables communément utilisés au Cameroun sont des injectables à progestatifs seuls, qui contiennent chacun un progestatif  analogue à la progestérone qui est une hormone naturelle que produit le corps de la femme. Au Cameroun les contraceptifs injectables à seul progestatifs sont le DMPA (Acétate de Medroxyprogesterone) qui est l’injectable progestatif le plus utilisé également connu sous le nom de Depo-Provera, Depo, et le NET-EN (énanthate de noréthindrone) connu sous le nom de Noristérat. 

Ces contraceptifs ne contiennent pas d’Œstrogènes et peuvent donc être utilisés par les femmes qui allaitent. Ils sont administrés par injection dans le muscle (intramusculaire). Ensuite le produit est libéré dans le sang. Ces injectables à progestatif agissent principalement en arrêtant l’ovulation.

Capacités à prévenir les grossesses : L’efficacité dépend de la régularité des injections. Tels qu’ils sont utilisés couramment, on note environ 3 grossesses pour 100 femmes utilisant un progestatif à progestatif seul.

Remarques : Une fois que les injections sont arrêtées, le retour à la fécondité survient en moyenne après 4 mois lorsqu’on utilise le DMPA et 5 mois en cas d’utilisation du Noristérat. Les injectables aident à protéger contre les risques de grossesse et certaines tumeurs gynécologiques comme le cancer de l’utérus ou les fibromes. Ils peuvent aider contre l’anémie et contre certaines maladies gynécologiques.

Administration d'injectables contraceptifs dans la communauté

Contraceptive 210px bleu

En 2009, après une étude scientifique, l’OMS a conclu que l’administration à base communautaire de contraceptifs injectables aux progestatifs seuls par des agents de santé communautaire formés à la tâche est sans danger, efficace et acceptable. A cet effet, un nouveau type de seringue remplie à l’avance et à usage unique peut être particulièrement utile pour administrer le DMPA dans la communauté.

Ces seringues ont une aiguille spéciale qui est courte pour l’injection sous cutanée, c’est à dire sous la peau. Elles contiennent une formulation spéciale de DMPA appelée DMPA-SC.

SAYANA PRESS offre trois mois de protection rapide et efficace , mais aussi les avantages suivants:

  • Administration facile
  • Administration discrète 
  • Bonne tolérance pour les femmes qui ont une contre-indication aux œstrogènes et nécessite un minimum de formation, donc adapté à la distribution communautaire
  • Il peut améliorer l'accès à une option sûre et efficace de contraception et accroître l'autonomie des femmes.

Capacités à prévenir les grossesses : SAYANA PRESS est une méthode contraceptive adaptée pour une distribution à base communautaire et facile pour les femmes de s'administrer grâce à l'auto-injection.

Remarques : Au Cameroun, cette stratégie est introduite depuis 2016 dans les Districts de santé, de Guider dans la région du Nord et de Bafia dans la région du centre sous le nom de SAYANA PRESS*.

Les implants

Contraceptive 210px jaune

Les implants sont des petits bâtonnets ou capsules en plastique, souples, de la taille d’une allumette qui sont placés juste sous la peau à la partie supérieure du bras. Ces petits bâtonnets libèrent un progestatif analogue à la progestérone qui est une hormone naturelle dans le corps d’une femme. 

Ces implants ne contiennent pas d’œstrogènes et peuvent donc être utilisés chez les femmes qui allaitent ou chez celles qui ne peuvent pas utiliser des méthodes contenant de l’œstrogène.

Il existe de nombreux types d’implants :

  • Jadelle : qui se présente sous forme de deux bâtonnets efficaces pendant 5 ans
  • Implanon : 1 bâtonnet efficace pendant 3 ans  
  • Norplant : 6 capsules efficace pendant 5 ans

Un prestataire de soins qui a suivi une formation spéciale exécute une petite intervention chirurgicale pour placer les implants sous la peau, sur la face intérieure du bras

Capacités à prévenir les grossesses : Les implants sont une des méthodes à long terme les plus efficaces. Selon certaines statistiques, sur 10 000 femmes qui prennent l’implant, seulement 5 tombent enceintes, ce qui signifie que 9 995 femmes qui prennent l’implant ne tombent pas enceintes. L’efficacité est estimée à 99%. Le retour à la fécondité après que les implants soient retirés se fait sans retard.

Remarques : Toutefois il faut relever que les implants Jadelle et Norplant commencent à perdre de leur efficacité plus rapidement pour les femmes qui pèsent davantage.

Les méthodes chirurgicales

Il s’agit d’opérations chirurgicales qui confèrent une stérilisation définitive. Elles peuvent concerner aussi bien l’homme que la femme.

La stérilisation masculine ou Vasectomie

Contraceptive 210px magenta La vasectomie  est une contraception permanente pour les hommes qui ne veulent plus avoir d’enfants. Elle est également appelée la stérilisation masculine ou la contraception chirurgicale volontaire masculine. Elle confère une protection permanente très efficace contre la grossesse qui dure la vie entière. La méthode n’est pas réversible.

Capacités à prévenir les grossesses : C’est l’une des méthodes contraceptives les plus efficaces. Lorsque les hommes ont accès à un examen du sperme après la vasectomie moins d’une grossesse sur 100 femmes survient pendant la première année après la vasectomie du partenaire.

Remarques : La vasectomie :

  • N’est pas une opération durant laquelle les testicules sont retirés. C’est une opération qui obture les canaux déférents et les testicules rentent en place 
  • Ne diminue pas la jouissance sexuelle
  • N’affecte en rien la fonction sexuelle. L’érection d’un homme reste toujours bien raide. Elle dure aussi longtemps qu’avant et il éjacule exactement comme avant l’opération
  • Ne fais pas qu’un homme devienne gros ou faible, moins masculin ou moins producteur
  • Ne cause pas de maladies plus tard dans la vie
  • Ne prévient pas la transmission d’infections sexuellement transmissibles dont le VIH.

La stérilisation féminine 

Contraceptive 210px CIl s’agit d’une contraception permanente pour les femmes qui ne veulent plus avoir d’enfants. Cette opération est également appelée la stérilisation tubaire, la ligature des trompes, la contraception chirurgicale volontaire, la tubectomie, la ligature tubaire, nouer les trompes, la mini laparotomie.
 
Deux approches chirurgicales sont le plus souvent utilisées : 
  • La mini laparotomie qui consiste à réaliser une petite incision dans l’abdomen. Les trompes de Fallope sont sorties par l’incision et sont obturées ou coupées.
  • La Laparoscopie qui consiste à insérer dans l’abdomen un long tube fin avec des lentilles en passant par une petite incision. Cette laparoscopie permet au praticien de voir  et d’obturer ou de couper les trompes de Fallope dans l’abdomen.

Capacités à prévenir les grossesses : C’est l’une des méthodes les plus efficaces qui comporte un petit risque d’échec. Moins d’une grossesse pour 100 femmes. Son efficacité est estimée à 5 pour 1000 ce qui signifie que sur 1000 femmes ayant acceptée  cette méthode, 995 ne vont pas tomber enceintes.

Remarques : La choix volontaire et éclairé est essentiel.

Les méthodes naturelles

Il s’agit des méthodes qui ne nécessitent pas le recours à des agents extérieurs au corps de la femme. Ces méthodes sont basées sur une parfaite maitrise du cycle menstruel et sur l’abstinence. Parmi elles on peut citer les méthodes basées sur la connaissance de la fécondité, la méthode du retrait et la Méthode de l’Allaitement Maternel et de l’Aménorrhée (MAMA).

Méthodes basées sur la connaissance de la fécondité ou méthode sympto-thermique

Contraceptive 210px vert «Connaissance de la fécondité» signifie la maitrise du moment quand commence et quand se termine la période féconde c’est-à-dire la période où la femme  peut tomber enceinte. Cette méthode est parfois appelée abstinence périodique ou planification familiale naturelle. Les méthodes basées sur la connaissance de la fécondité demandent la coopération du partenaire. Les couples doivent être déterminés à s’abstenir de relations sexuelles ou à utiliser une autre méthode lors des jours féconds. La femme doit se maintenir au courant des changements dans son corps ou doit suivre les jours selon le mode d’emploi de la méthode spécifique. Ces méthodes n’ont pas d’effets secondaires ni de risques pour la santé.
Ce sont des méthodes qui combinent l’utilisation de plusieurs signes qui peuvent survenir en même temps au moment où la femme est en période féconde.  Ces signes concernent la température basale du corps, la surveillance de la glaire cervicale, ou de la méthode du calendrier.

Capacités à prévenir les grossesses : On note environ 25 grossesses pour 100 femmes pratiquant l’abstinence périodique, ce qui signifie que lorsque cette méthode est utilisée 75 femmes qui l’appliquent ne tomberont pas enceintes.

Les risques de grossesse sont plus élevés lorsque les couples ont des rapports sexuels les jours féconds sans utiliser une autre méthode. En général il est plus efficace de s’abstenir.

Remarques : Les méthodes basées sur la connaissance de la fécondité :

  • Peuvent être très efficaces si elles sont utilisées correctement et régulièrement
  • Ne demandent pas que la personne sache lire ou écrire ou qu’elle soit instruite
  • Ne nuisent pas aux hommes qui peuvent s’abstenir de relations sexuelles
  • Ne fonctionnent pas si un couple ne sait pas déterminer la période féconde.

Le retrait

Contraceptive 210px vert

Le retrait est le fait que l’homme se retire de sa partenaire au cours de l’acte sexuel et éjacule à l’extérieur du vagin, et ainsi le sperme ne rentre pas dans les parties génitales de la femme. Cette méthode est également appelée « coït interrompu ». C’est une méthode qui est toujours disponible dans n’importe quelle situation. Elle peut être utilisée comme méthode principale ou comme méthode d’appoint. Elle n’a pas besoin de fournitures ni de se rendre dans un centre de santé. La méthode peut être utilisée à n’importe quel moment. Cette méthode agit en empêchant les spermatozoïdes de pénétrer dans le corps de la femme.

Capacités à prévenir les grossesses : C’est l’une des méthodes contraceptives les moins efficaces. Telle qu’elle est utilisée couramment, on compte environ 27 grossesses pour 100 femmes dont le partenaire utilise le retrait, ce qui signifie que 73 femmes sur 100 dont les partenaires utilisent le retrait ne tomberont pas enceintes. Cette méthode n’assure aucune protection contre les infections sexuellement transmissibles ni le VIH.

Remarques : Le retrait encourage l’engagement de l’homme dans la contraception et la communication au sein du couple. Aucun effet secondaire ni aucun risque pour la santé n’existe avec cette méthode. Tous les hommes peuvent utiliser le retrait. Aucune pathologie ne vient en interdire l’utilisation.

La Méthode de l’Allaitement Maternel et de l’Aménorrhée (MAMA)

Contraceptive 210px vert

C’est une méthode temporaire de planification familiale fondée sur l’état naturel que comporte l’allaitement maternel sur la fécondité, à savoir que l’allaitement maternel intensif et bien conduit empêche temporairement la libération des hormones naturelles qui causent l’ovulation.

La méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée repose sur trois conditions qui doivent être réalisées :

  • La mère n’a pas encore eu son retour de couches
  • Le bébé est exclusivement nourrit au sein c’est-à-dire qu’il ne reçoit pas d’autres liquides ou aliments, pas même de l’eau en dehors du lait maternel
  • Le bébé a moins de 6 mois.

Capacités à prévenir les grossesses : Telle qu’elle est pratiquée couramment, on enregistre environ 2 grossesses pour 100 femmes utilisant la MAMA pendant les six premiers mois après l’accouchement.

Remarques : Toutes les femmes qui allaitent peuvent utiliser cette métode sans risques. La MAMA aide à protéger contre le risque de grossesse. Par ailleurs, elle encourage les meilleurs modes d’allaitement qui profitent à la santé de la mère et de l’enfant.